Le procureur

Le procureur - Etienne Duluth

J'ai un ami avocat et il travaille comme procureur. On vient de lui attribuer une affaire à propos de prétendu blanchiment d'argent, avec quoi il va devoir approfondir un peu ses connaissances quasiment nulles en comptabilité et finances.

En gros, l'histoire s'est déclenchée à l'occasion d'une petite entreprise qui a fait faillite. Bien sûr, ce n'est, ni la première, ni la dernière entreprise à faire faillite, mais il y a quelques détails qui suggèrent qu'il y aurait quelque chose de bizarre dans ce cas-là selon ce que les enquêteurs lui auraient raconté.

Tout d'abord, selon les registres officiels, la société payait les impôts régulièrement. Jamais un seul retard. En outre, un comptable externe qui faisait la planification financière de la boîte en question aurait dit que le gérant refusait toujours les suggestions qu'il lui faisait quant au réinvestissement des utilités. Ce gérant a plutôt désinvesti deux ou trois mois avant le lancement du processus de redressement judiciaire habituel à la suite d'une faillite. Et cela est encore plus bizarre si on considère qu'avant ces deux ou trois mois, tout allait bien selon les bilans présentés.

Après que mon ami ait avancé un peu plus avec l'enquête, il s'est retrouvé avec une nouvelle société fondée peu de temps après que l'autre ait fait faillite. Cette nouvelle société faisait exactement la même chose que la première, soit du consulting en économie (la rédaction de rapports économiques et financiers en gros). Quel est le détail intéressant cette fois-ci ? Qu'un jeune homme est lié aux deux sociétés. Il aurait été employé en tant qu'analyste financier, dans la première et puis, Directeur Financier dans la deuxième ! Une croissance professionnelle aussi vite que ça ne peut jamais être quelque chose de normal.

Le prochain pas a été donc de consulter les registres officiels disponibles pour la nouvelle société. Encore une fois, aucun problème avec le paiement des impôts. Par la suite, mon ami a réussi à savoir avec quel cabinet comptable travaillait cette boîte. Il s'est entretenu avec un planificateur financier chargé des finances. Ce dernier l'a accueilli dans son bureau très aimablement, et l'a laissé voir les documents qui l'intéressaient, mais tout semblait normal. Il assurait, bien sûr, ne pas être du tout au courant sur l'histoire de l'autre société, celle qui a fait faillite.

Je ne vous ai pas dit que le gérant et le reste des dirigeants de la première société sont injoignables. Au moins par téléphone et à leurs domiciles. Donc, l'enquête serait un peu bloquée pour l'instant. Mais comme je connais mon ami, il ne lâchera pas le morceau facilement. S'il y a eu malversation, il le trouvera !